Meilleurs bars clandestins: « Speakeasies » de New York

New York et sa culture du cocktail, personne n’y échappe.
Le Top du top: les boire dans un ‘’speakeasy’’, ces bars clandestins qui ont connu un succès fou durant les années 20.
Aujourd’hui, on en trouve de plus en plus et les adresses sont de moins en moins secrètes mais toujours aussi attrayantes. En voici donc quelques unes pour pimenter votre séjour.
Un seul maître mot: ne jamais croire ce que l’on voit de prime abord.
Vous êtes prêts alors c’est parti replongeons-nous au temps de la prohibition et de l’âge d’or des bars clandestins.

1- Beauty & Essex

 

Rendez vous au 146 Essex Street dans le Lower East Side, entrez dans cette boutique de prêteur sur gage où se côtoient des objets hétéroclites. Non, vous ne vous trompez pas. Il suffit de passer la salle du fond pour découvrir une toute autre atmosphère: chandeliers, escalier, canapés rouges, tables en bois, vous y êtes ! Dégustez ces cocktails aux noms mystérieux dans une ambiance feutrée.
* Site Internet du bar

 

2- Attaboy

 

Une simple porte au 134 Eldridge Street, rien n’indique la pépite qui se trouve de l’autre côté. Et pourtant c’est bien là, vous n’avez plus qu’à toquer à la porte.
Une fois entré, la magie opère, attention pas de menu ici, vous donnez juste quelques indications et le barman fait le reste… Rhum brun, Mezcal, Whisky japonais etc…
* Site Internet du bar

 

3- The Garret

 

Et oui, ce n’est pas une blague, vous êtes bien dans un fastfood, un Five Guys situé au 296 Bleecker Street à Greenwich village pour être exacte.
Mais… Passez la caisse enregistreuse, grimpez quelques marches… Et là …  Vous attend un bar branché dont les murs sont couverts de toiles d’artistes.
* Site Internet du bar

 

4- Angel’s Share

 

Cette fois-ci vous êtes dans un restaurant japonais: Le Village Yokocho au 8 Stuyvesant Street, tout ce qu’il y a de plus normal. Puis, soudain le serveur vous montre discrètement du doigt, une petite porte .
Mais pas n’importe quelle porte! C’est LA porte! Et là changement radical: ambiance feutrée et décor des années 20 où les cocktails sont démentiels.

 

5- Please don’t tell

 

PDT pour les intimes, c’est le bar secret le plus connu de New York. Là encore, vous êtes dans un fast food situé au 113 ST Marks Place. Mais avec une particularité, il faut que vous entriez dans la cabine téléphonique au fond du restaurant et que vous composiez le « 1 ».
Le fond de la cabine s’ouvre et une hôtesse prend votre numéro de téléphone pour vous rappeler quand une table se libère. A l’intérieur des cocktails improbables mais délicieux vous seront servis dans des tasses à café ou des mugs comme au temps de la prohibition.
* Site Internet du bar

 

6- Little Branch

 

Une porte rouillée au coin de la septième et de Leroy Street. Ouvrez-la et descendez l’escalier en béton pour découvrir une ambiance digne des années 20.
Au programme: lumières tamisées, ambiance jazz et cocktails de folie.

 

7- The Back Room

 

Datant réellement de la prohibition, dans le Lower East Side au 102 Norfolk Street, l’entrée est une grille de travaux. Les couloirs pour y accéder feraient presque peur surtout quand on sait que c’était l’endroit préféré des mafieux des années 20.
Mais ensuite, l’ambiance est telle que vous l’imaginez: boiserie, chandeliers d’époque et bar d’origine où se côtoient bouteilles d’alcool et tasses à café….
* Site Internet du bar

Vous l’avez compris ces bars secrets (enfin pas tant que ça) rivalisent de créativité que ce soit au niveau des cocktails ou de leur emplacement.
Alors? Quel sera votre préféré?

Laisser un commentaire